Evok : Prix Littéraire

Un nouveau prix littéraire dans le paysage culturel français

 

Il y a des prix littéraires prestigieux, des institutions, des spéciaux, des spécifiques, des prix de spécialistes et d’autres de lecteurs… Pour tant, Emmanuel Sauvage, chef d’orchestre du groupe Evok, à l’esprit bouillonnant, et créatif s’est associé aux qualités littéraires et au savoir-faire de Tristane Banon, romancière depuis 20 ans et d’Emmanuelle de Boysson, romancière, journaliste culturelle à l’origine de plusieurs prix littéraires, pour imaginer le tout premier prix littéraire EVOK.

Le prix littéraire EVOK, c’est un pas de côté, une des illustrations de l’audace Evok qui sans cesse, sort des sentiers battus. Un prix comme une bulle de légèreté qui veut saluer le livre qui saura le mieux accompagner l’été. Un livre qui devra posséder d’évidentes qualités littéraires, mais aussi coller à cet état d’esprit si particulier qui va avec la période estivale.

Evok a choisi un jury hétéroclite et tournant d’une année sur l’autre, composé de 12 personnalités issues du monde de la culture, des médias, et venu de tous les arts,
car c’est l’esprit Evok : on s’ouvre sur l’autre, les autres.

 

LISTE JURY 2020

Keren Ann
Tristane Banon
David Bellemere
Laurence Benaïm
Emmanuelle de Boysson
Karima Charni
Marie Drucker
Raphaël Enthoven
Laurence Ferrari
Aurélie Saada
Emmanuel Sauvage
Bernard Werber

 

 

Lors d’une première rencontre du jury, six romans publiés dans l’année et préalablement sélectionnés seront présenté et remis.

Dès lors, au terme d’un peu plus d’un mois de lecture, la délibération puis la soirée de remise du prix avant l’été dans la suite « Suzanne » du Brach, 2e hôtel Evok, designé par Philippe Starck.

 

Livres en compétition

« Le dernier juif d’Europe »
de Joann Sfar chez Albin Michel

« Les coeurs inquiets »
de Lucie Paye chez Gallimard

« L’école du ciel »
d’Élisabeth Barillé chez Grasset

« Cette inconnue »
d’Anne-Sophie Stefanini chez Gallimard

« La mustang rouge de mon père »
d’Isabelle Miller chez Lattès

« Le service des manuscrits »
d’Antoine Laurain chez Flammarion